Le top 10 des meilleurs albums de 2017 selon Philémon

Et voici le retour de notre sempiternel top 10 des meilleurs albums de l’année 2017!

 

Queendom – Modlee

20 janvier 2017 – Coyote records

Plusieurs années après son dernier album, Sunwalk EP, paru en 2012, la chanteuse Modlee, notre Erykah Badu nationale revient en force avec sa mixtape Queendom. Toujours produit de main de maître par son amoureux Vlooper, Queendom est un excellent album de hip-hop-électro-soul québécois. Joint favori: Queendom.

Un coup de queue de vache – Thomas Fersen

27 janvier 2017 – Indépendant

Premier album de Thomas Fersen à ne pas sortir sous le label Tôt ou tard, Un coup de queue de vache nous présente les histoires toujours plus grandes que nature du chanteur. Album à thématique animale et rurale, il fut enregistré grâce à l’aide d’un ensemble à corde qui vient meubler l’album. Chanson préférée: La Pachanga.

J’ouvert (Deluxe Edition) – Wyclef Jean

3 février 2017 – HEADS Music

EP sorti en début d’année, prélude à sa troisième mouture de Carnival, J’ouvert est un album à tendance caribéenne du rappeur d’origine haïtienne. Avec des chansons parlant autant de party que de politique, le EP réussit à faire danser et à rendre heureux. Chanson préférée: Hendrix.

HNDRXX – Future

24 février 2017 – Freebandz

Deuxième album en 2017 pour le rappeur Future, HNDRXX, est plus pop que son prédécesseur Future. Fort de featuring des stars The Weeknd et Rihanna, l’album rentre dans le tas avec des beats traps lourds et le phrasé particulier du rappeur. Soulignons d’ailleurs la participation du beatmaker montréalais High Klassified qui signe un beat sur l’album. Track préférée: Comin Out Strong (feat. The Weeknd)

 

New Phone – Loud

28 avril 2017 – Joy Ride Records

Premier EP du rappeur Loud, ancien membre du groupe Loud Lary Ajust, New Phone a pris tout le monde par surprise en propulsant le rappeur sous le feu des projecteurs, lui qui était plus effacé dans Loud Lary Ajust. Malgré le fait qu’il ait sorti un album complet, une année record, en novembre 2017, je mets le EP dans mon top 10 puisqu’il n’y a aucune track faible sur le EP et que le 4 tounes se tient excessivement bien. Joint favori: 56K

 

This Old Dog – Mac DeMarco

5 mai 2017 – Royal Moutain Records

Troisième album du chanteur culte canadien Mac DeMarco, This Old Dog continue dans ce que Mac sait faire de mieux, c’est à dire du lo-fi psychédélique. Agrémenté de guitare détuné et de claviers wavy, Mac DeMarco chante ses chansons plus sérieuses que sur ses précédents opus. Chanson préféré: For The First Time

Orange brûlé – Pereira

31 mai 2017 – Indépendant

Premier album de la jeune chanteuse de jazz Pereira, Orange Brûlé est un album de jazz vocal à tendance world. Pereira, que j’ai eu la chance de faire venir au Grand Tintamarre à Tadoussac dans les deux dernières années est une des chanteuses de jazz les plus intéressantes de la nouvelle génération (elle est encore au cégep). J’ai hâte à la suite! Chanson préféré: Alice In Japan

La joie – Eman x Vlooper

25 août 2017 – Disques 7ième ciel

Deuxième album du duo rap Eman x Vlooper, La joie est un des albums les plus intéressants du rap Keb de 2017. Plus introspectif et ambiant que leur dernier opus XXL, La joie assoit le duo de Québec comme porte étendard du rap keb. Joint favori: La plage

 

« The Beautiful » – Laura Sauvage

8 septembre 2017 – Simone Records

Deuxième album de la chanteuse acadienne Laura Savage, « The Beautiful » est un magnifique album de rock psychédélique. Contrairement à son précédent album, Extraordinormal, « The Beautiful » contient beaucoup plus de claviers et est donc plus mélodique. Chanson favorite: Alien (Anything Like It, Have You?)

SUJETS – ARTHUR COMEAU

12 septembre 2017 – Tide School

En 2017, Arthur Comeau, ex-membre du groupe Radio Radio a sorti deux albums (et en sortirait un troisième en décembre). Le plus intéressant est sans contredit SUJETS, une mixtape présentant principalement Comeau mais aussi les membres de son label Tide School basé en nouvelle-écosse. J’ose même élaborer un parallèle avec la playlist « More Life » de Drake au niveau de la structure de l’album et de la direction musicale. Track favorite: FREEWHEEL FRIGATE – WILLY LAFRONTIERE/ARTHUR COMEAU

 

À l’année prochaine!

La Plug – Production, Partenaire de l’Oktober Folk Fest

Cette semaine, La Plug travaille sur plusieurs gros projets!

Tout d’abord, voici enfin venu le temps de la deuxième édition de l’Oktober Folk Fest, une présentation des Productions de l’Ours et de La voie maltée!

Fort du succès de leur première édition en 2015, édition qui avait rassemblé Bernard Adamus, Canailles et Bad Uncle sur la scène du Sous-Bois, l’Oktober Folk Fest est de retour pour une deuxième édition plus grosse que la première puisque le festival occupera plusieurs salles de la grande ville de Saguenay.

Voici un aperçu de la programmation!

Tout d’abord, le jeudi 13 octobre dès 17h00 au Côté-Cour, nos amis de Chassepareil lancent officiellement leur premier long jeu tout simplement intitulé « Les Oiseaux d’hivers ». À ne manquer sous aucun prétexte. C’est gratuit en plus!

Dès 22h00 au Bar à Pitons, vous aurez droit à une édition spéciale des mythiques soirées Jazz & Scotch. Au niveau des invités spéciaux de cette soirée, on retrouve Robin Boulianne au violon, Pierre-Olivier Gagnon à la basse ainsi que de la saucisse et de la bière. Que demander de mieux?

Et le clou de la soirée, ça se passe au Sous-Bois dès 21h00 avec Colin Moore en formule Full Band. Les billets sont au coût de 20$.

Pour le vendredi 14 octobre, l’enfant-prodige de Jonquière, Philippe Brach, revient chez lui au côté-cour dès 21h30. Les billets sont en vente au coût de 25$.

Nouveauté pour cette année, le festival sort dehors et occupera la petite ruelle située entre Eurêko et le Sous-Bois. C’est gratuit et il y aura des saucisses, de la sauce piquante, du café et un bar. Pour le 14 octobre, ça se passe dès 18h avec Damn The Luck et les Sauces DAMN! Si pluie il y a, à l’intérieur ce sera!

Au bar à Pitons, dès 23h00 pour un coût minime de 3$ (What a deal!), le groupe Les Revenants revient en région pour mettre le feu au Bar à Pitons.

Clou de la soirée, Le mythique Yves Lambert vient mettre dans ses bottines le Sous-Bois. Un show  à ne pas manquer dès 20h00! Billets en vente au coût de 30$.

En ce qui a trait au Samedi 15 octobre, le party commence dès 18h00 dans la ruelle Eurêko avec Les Revenants qui viendront faire un petit tour d’adieu au Saguenay après avoir mis le feu la veille au Bar à Pitons.

Ça se continue ensuite au Sous-Bois avec le Lemon Bucket Orchestra dès 22h00. Billets en vente au coût de 25$.

Et pour clore la soirée, ça se passe au Bar à Pitons avec Damn The Luck dès 23h00 au coût minime de 3$!

Et pour clore en beauté le festival, quoi de mieux qu’un Oktober Brunch au Café Cambio le dimanche 16 octobre. Ça se passe dès 11h00 et ça promet d’être délicieux.

Le festival ne serait rien sans ses partenaires: Eurêko, Marché Centre-ville, Café Cambio, La voie maltée, Les productions de l’ours, le Côté-Cour, Le Bar à Pitons, La Plug – Production (On s’occupe du graphisme, de l’affichage, du son au Bar à pitons et de la mise en place de la ruelle Eurêko), Le Sous-Bois, l’Hôtel Chicoutimi et Iclt l’Imprimerie.

 

Dévoilement du vidéoclip de Kyrie par Chassepareil

Il y a de ça quelques mois (en avril dernier pour être plus précis), l’équipe de la Plug est montée dans les hautes terres de l’Anse-St-Jean afin d’aller tourner un vidéoclip pour la chanson Kyrie de nos amis Chassepareil (anciennement Sweet Grass).

Crédits

Réalisatrice: Camille-Laurence Larouche
Réalisateur: Marc-André Bernier

Directeur de production: Alexandre Bédard
Coordonnateur de production: Philémon Beaulieu

Directrice artistique: Camille-Laurence Larouche
Créateur de costume: Camille-Laurence Larouche, Alexandrine Rodrigue, Johannie Tremblay, Pierre-Antoine Tanguay

Directeur de la photographie: Marc-André Bernier
Cadreur:  Marc-André Bernier
Premier assistant à la caméra: Alexandre Bédard, Philémon Beaulieu
Video Assist: Philémon Beaulieu
Photographe de plateau: Philémon Beaulieu
Assistant de production de plateau: Philémon Beaulieu
Opérateur de Steady Cam: Marc-André Bernier

Monteur: Marc-André Bernier
Étalonneur: Marc-André Bernier
Régisseur de plateau: Philémon Beaulieu
Chauffeur: Gabrielle Filiatrault, Camille Tremblay, Pierre-Antoine Tanguay, Alexandre Bédard
Chauffeur de motoneige: Danaé Noury, Jean-François Gravel
Cantinier: Alexandrine Rodrigue, Johannie Tremblay, Pierre-Antoine Tanguay, Alexandre Bédard

Chassepareil

Alexandrine Rodrigue
Johannie Tremblay
Pierre-Antoine Tanguay
Ovide Coudé
Pascal Gagnon-Gilbert

Figurants

Alexandre Bergeron
Lambert Tanguay-Rioux
Benjamin Rogers-Larouche
Gabrielle Filiatrault
Camille Tremblay
Gabriel Duchesne

Nous tenons à remercier Danaé Noury ainsi que l’équipe de l’auberge du bout du monde pour le lieu de tournage et l’hospitalité. Nous tenons aussi à remercier Lucie Bouchard, Stéphane Carrier, Justine Carrier et Thomas Carrier pour le chalet.

Top 10 des meilleurs albums de 2015 selon Philémon

L’an dernier, Philémon de La Plug s’était amusé à dresser la liste de ses 10 meilleurs albums de 2014. Ne reculant devant rien, il décida de renouveler l’expérience pour une deuxième année. Voici son top 10 des meilleurs albums de 2015.

Avant de commencer, il est important de mentionner que les albums seront présentés en ordre de lancement. Cette liste présente son top 10, mais ce top 10 ne crée pas de hiérarchie entre ces 10 albums.

 

Sound of the Real — Moses Baxter

20 janvier 2015 — indépendant

a2725857410_10

Premier album solo du producteur de musique électronique montréalais Moses Baxter, Sound of the Real est un album de musique électronique créé à partir d’extrait de session de field recording enregistré à Berlin. Mélangeant musique électroacoustique et musique électronique, Sound of the Real réussit à créer une ambiance musicale très recherchée lors de l’écoute. Pièce favorite : Waschmaschinensymphonie.

À Paradis City — Jean Leloup

2 février 2015 — Grosse boite

Jean-Leloup-À-Paradis-City1

Dernier album d’un des grands de la chanson québécoise, À Paradis City de Jean Leloup est sans conteste un des meilleurs albums du Roi Ponpon. Résolument folk rock, cet album nous présente des situations particulières comme Jean Leloup aime bien nous les faire vivre. Chanson favorite : Paradis City.

Les magiciens — Claude Bégin

3 février 2015 — Coyote Records

pochette-claude

Premier album solo de Claude Bégin, Les magiciens est un album à l’antipode de ses groupes Accrophone et Alaclair Ensemble mais beaucoup plus proche des albums de Karim Ouellet (que Bégin produit d’ailleurs). Excellent album de pop bonbon, Les magiciens est le genre d’album qui reste pris dans la tête. Chanson favorite : Au 1036.

Zulu — Galaxie

24 février 2015 — La meute

a2993669984_10

Quatrième album du groupe de rock garage originaire du Lac-Saint-Jean, Galaxie, Zulu est un album à tendance beaucoup plus électro que les derniers albums du groupe. Du bon gros rock qui fesse, quoi demander de mieux? Chanson favorite : Dragon.

Little Mourning – Milk & Bone

17 mars 2015 — Bonsound

milkandbone

Premier album du duo électro-pop féminin, Milk & Bone que l’on avait découvert sur la pièce Known by Sight du groupe Misteur Valaire, Little Mourning est définitivement un des meilleurs albums de l’année 2015. Chanson favorite : Tomodachi (feat. Terrell Morris).

Neo-Reconquista — Boogat

4 mai 2015 — Maisonnette Music

a0760763303_10

Deuxième album en espagnol du rappeur québécois Boogat, Neo-Reconquista est un album fort intéressant parlant d’identité et de mélange. Boogat, dont les parents sont paraguayens et mexicains, nous parle de la réalité de l’intégration des minorités culturelles dans la province de Québec en plus de nous sortir des pièces moins rap à tendances latines. Un excellent album pour danser avec des paroles pertinentes. Chanson favorite : Londres (featuring Pierre Kwenders).

Blond Cerise — Blond Cerise

22 mai 2015 — Rue Racine

Blond Cerise - Blond Cerise

Le premier album éponyme du groupe de Rock & Roll originaire de Saint-Coeur-de-Marie Blond Cerise est un condensé de vers d’oreille radiophonique. Ce groupe n’a beau qu’avoir un an, il est promis à un brillant avenir. Deuxième album du label Rue Racine dédié à la musique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Blond Cerise est un album à écouter sans relâche ou mieux à voir en show. Chanson favorite : Salope de neige.

PROSPARE — Arthur Comeau

21 août 2015 — P572

a1399495629_10

Deuxième album solo de l’ex-membre du groupe Radio Radio, PROSPARE du rappeur Arthur Comeau est un album déroutant. Cet album est un hybride entre le rap, la musique pop et la musique expérimentale. C’est un peu comme si Comeau avait décidé de prendre tout les codes de la musique pop actuelle (autotune, etc.) pour les amener à un total autre niveau. Vous n’aurez jamais entendu de l’autotune sonner comme dans Ocean Mudder. Chanson favorite : Esclaves.

Le deuxième set — Bad Nylon

1er octobre 2015 — Indépendant

a0952403078_10

Deuxième EP de 2015 pour le groupe de rap féminin Bad Nylon, Le deuxième set fait suite à Musique de brunch, leur premier EP sorti au début 2015. Musique de brunch était plus thug dans son approche du rap tandis que Le deuxième set est plus old school. De plus, les sujets féminins abordés dans les textes de l’album amènent une fraicheur évidente dans le rap keb majoritairement masculin. Chanson favorite : Ramen Jam.

Un bon moment — Joël Martel et les mécaniciens de l’amour

24 novembre 2015 — Ginger Pouf

a4144106318_10

Dernier album du Roi de l’underground saguenéen Joël Martel, Un bon moment est un album de musique folk rock humoristique nous présentant des personnages assez absurde. Un album à écouter en boucle dans ces temps de froideur hivernale. Chanson favorite : Gino Chouinard.

Et voilà, c’est ce qui complète ce top 10 des meilleurs albums de 2015. À l’année prochaine!

Philémon Beaulieu

Une réussite pour l’Oktober Folk Fest!

On l’attendait depuis un petit bout cette semaine-là, n’est-ce pas? Tout a commencé en début septembre quand je suis tombé sur l’affiche du Sous-Bois qui disait « Cet automne, c’est le festival! », accompagnée d’artistes tous plus excellents les uns que les autres juste en dessous. Dans ceux-ci figuraient les très honorables Bernard Adamus, Canailles ainsi que Bad Uncle. Les 3 y étaient pour le même événement, l’Oktober Folk Fest où bières, saucisses, choucroute et bonne musique sont au rendez-vous.

J’espérais fort revoir Adamus en show après avoir assisté à son spectacle dans le sous-sol d’église au Festif de Baie-Saint-Paul cet été. CE moment, où même les ventilateurs industriels de plus de 6 pieds de hauteur ne fournissaient même pas assez pour empêcher la sueur de coller sur ton front. Bref, la soirée du mercredi 22 octobre était plus tranquille et la sueur, moins présente, mais diffusait quelque chose de tout aussi intéressant au niveau musical. Premièrement je ne pensais jamais participer à un show sold out un mercredi en automne à Chicoutimi dans un bar comme le Sous-Bois. C’est une chose assez rare d’autant plus que le coordonnateur culturel, Martin Girard (alias Moe), a réussi un 2 en 2 avec le jeudi d’après qui était lui aussi sold out avec la même formule. Deuzio, on a pu assister à un show fraîchement sorti du four. Sans blague, le projet a pris une tournure de Smooth et Free Jazz, en ne délaissant pas totalement le folk, ce qui m’a agréablement surpris : un tout autre univers nous est offert, après à peine 3-4 mois d’intervalles. Je pourrais m’étaler le temps d’un article complet là-dessus parce qu’honnêtement, j’ai vraiment accroché sur le nouveau stock. Il n’est pas devenu une icône musicale pour rien et gageons que bon nombre d’artistes emboîteront le pas encore une fois. Je m’étais fait à l’idée de ne jamais revoir la tête d’affiche de sitôt à ce prix là dans un espace contenant seulement une centaine de personnes, dû à son succès grandissant. Il faut croire que je m’étais trompé.Bernard Adamus

Le tout se finit ce soir avec nul autre que Canailles qui est de passage avec la tournée de l’album Rond-Point. La dernière fois qu’ils ont descendu dans le parc remonte à il y a de ça un an presque jour pour jour.

Il ne reste qu’à espérer que le festival reviendra l’an prochain!

Alexandre Bédard