Top 10 des meilleurs albums de 2015 selon Philémon

L’an dernier, Philémon de La Plug s’était amusé à dresser la liste de ses 10 meilleurs albums de 2014. Ne reculant devant rien, il décida de renouveler l’expérience pour une deuxième année. Voici son top 10 des meilleurs albums de 2015.

Avant de commencer, il est important de mentionner que les albums seront présentés en ordre de lancement. Cette liste présente son top 10, mais ce top 10 ne crée pas de hiérarchie entre ces 10 albums.

 

Sound of the Real — Moses Baxter

20 janvier 2015 — indépendant

a2725857410_10

Premier album solo du producteur de musique électronique montréalais Moses Baxter, Sound of the Real est un album de musique électronique créé à partir d’extrait de session de field recording enregistré à Berlin. Mélangeant musique électroacoustique et musique électronique, Sound of the Real réussit à créer une ambiance musicale très recherchée lors de l’écoute. Pièce favorite : Waschmaschinensymphonie.

À Paradis City — Jean Leloup

2 février 2015 — Grosse boite

Jean-Leloup-À-Paradis-City1

Dernier album d’un des grands de la chanson québécoise, À Paradis City de Jean Leloup est sans conteste un des meilleurs albums du Roi Ponpon. Résolument folk rock, cet album nous présente des situations particulières comme Jean Leloup aime bien nous les faire vivre. Chanson favorite : Paradis City.

Les magiciens — Claude Bégin

3 février 2015 — Coyote Records

pochette-claude

Premier album solo de Claude Bégin, Les magiciens est un album à l’antipode de ses groupes Accrophone et Alaclair Ensemble mais beaucoup plus proche des albums de Karim Ouellet (que Bégin produit d’ailleurs). Excellent album de pop bonbon, Les magiciens est le genre d’album qui reste pris dans la tête. Chanson favorite : Au 1036.

Zulu — Galaxie

24 février 2015 — La meute productions

a2993669984_10

Quatrième album du groupe de rock garage originaire du Lac-Saint-Jean, Galaxie, Zulu est un album à tendance beaucoup plus électro que les derniers albums du groupe. Du bon gros rock qui fesse, quoi demander de mieux? Chanson favorite : Dragon.

Little Mourning – Milk & Bone

17 mars 2015 — Bonsound

milkandbone

Premier album du duo électro-pop féminin, Milk & Bone que l’on avait découvert sur la pièce Known by Sight du groupe Misteur Valaire, Little Mourning est définitivement un des meilleurs albums de l’année 2015. Chanson favorite : Tomodachi (feat. Terrell Morris).

Neo-Reconquista — Boogat

4 mai 2015 — Maisonnette Music

a0760763303_10

Deuxième album en espagnol du rappeur québécois Boogat, Neo-Reconquista est un album fort intéressant parlant d’identité et de mélange. Boogat, dont les parents sont paraguayens et mexicains, nous parle de la réalité de l’intégration des minorités culturelles dans la province de Québec en plus de nous sortir des pièces moins rap à tendances latines. Un excellent album pour danser avec des paroles pertinentes. Chanson favorite : Londres (featuring Pierre Kwenders).

Blond Cerise — Blond Cerise

22 mai 2015 — Rue Racine

Blond Cerise - Blond Cerise

Le premier album éponyme du groupe de Rock & Roll originaire de Saint-Coeur-de-Marie Blond Cerise est un condensé de vers d’oreille radiophonique. Ce groupe n’a beau qu’avoir un an, il est promis à un brillant avenir. Deuxième album du label Rue Racine dédié à la musique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Blond Cerise est un album à écouter sans relâche ou mieux à voir en show. Chanson favorite : Salope de neige.

PROSPARE — Arthur Comeau

21 août 2015 — P572

a1399495629_10

Deuxième album solo de l’ex-membre du groupe Radio Radio, PROSPARE du rappeur Arthur Comeau est un album déroutant. Cet album est un hybride entre le rap, la musique pop et la musique expérimentale. C’est un peu comme si Comeau avait décidé de prendre tout les codes de la musique pop actuelle (autotune, etc.) pour les amener à un total autre niveau. Vous n’aurez jamais entendu de l’autotune sonner comme dans Ocean Mudder. Chanson favorite : Esclaves.

Le deuxième set — Bad Nylon

1er octobre 2015 — Indépendant

a0952403078_10

Deuxième EP de 2015 pour le groupe de rap féminin Bad Nylon, Le deuxième set fait suite à Musique de brunch, leur premier EP sorti au début 2015. Musique de brunch était plus thug dans son approche du rap tandis que Le deuxième set est plus old school. De plus, les sujets féminins abordés dans les textes de l’album amènent une fraicheur évidente dans le rap keb majoritairement masculin. Chanson favorite : Ramen Jam.

Un bon moment — Joël Martel et les mécaniciens de l’amour

24 novembre 2015 — Ginger Pouf

a4144106318_10

Dernier album du Roi de l’underground saguenéen Joël Martel, Un bon moment est un album de musique folk rock humoristique nous présentant des personnages assez absurde. Un album à écouter en boucle dans ces temps de froideur hivernale. Chanson favorite : Gino Chouinard.

Et voilà, c’est ce qui complète ce top 10 des meilleurs albums de 2015. À l’année prochaine!

Philémon Beaulieu

12168289_10152773762717185_1473064343_o

Une réussite pour l’Oktober Folk Fest!

On l’attendait depuis un petit bout cette semaine-là, n’est-ce pas? Tout a commencé en début septembre quand je suis tombé sur l’affiche du Sous-Bois qui disait « Cet automne, c’est le festival! », accompagnée d’artistes tous plus excellents les uns que les autres juste en dessous. Dans ceux-ci figuraient les très honorables Bernard Adamus, Canailles ainsi que Bad Uncle. Les 3 y étaient pour le même événement, l’Oktober Folk Fest où bières, saucisses, choucroute et bonne musique sont au rendez-vous.

J’espérais fort revoir Adamus en show après avoir assisté à son spectacle dans le sous-sol d’église au Festif de Baie-Saint-Paul cet été. CE moment, où même les ventilateurs industriels de plus de 6 pieds de hauteur ne fournissaient même pas assez pour empêcher la sueur de coller sur ton front. Bref, la soirée du mercredi 22 octobre était plus tranquille et la sueur, moins présente, mais diffusait quelque chose de tout aussi intéressant au niveau musical. Premièrement je ne pensais jamais participer à un show sold out un mercredi en automne à Chicoutimi dans un bar comme le Sous-Bois. C’est une chose assez rare d’autant plus que le coordonnateur culturel, Martin Girard (alias Moe), a réussi un 2 en 2 avec le jeudi d’après qui était lui aussi sold out avec la même formule. Deuzio, on a pu assister à un show fraîchement sorti du four. Sans blague, le projet a pris une tournure de Smooth et Free Jazz, en ne délaissant pas totalement le folk, ce qui m’a agréablement surpris : un tout autre univers nous est offert, après à peine 3-4 mois d’intervalles. Je pourrais m’étaler le temps d’un article complet là-dessus parce qu’honnêtement, j’ai vraiment accroché sur le nouveau stock. Il n’est pas devenu une icône musicale pour rien et gageons que bon nombre d’artistes emboîteront le pas encore une fois. Je m’étais fait à l’idée de ne jamais revoir la tête d’affiche de sitôt à ce prix là dans un espace contenant seulement une centaine de personnes, dû à son succès grandissant. Il faut croire que je m’étais trompé.Bernard Adamus

Le tout se finit ce soir avec nul autre que Canailles qui est de passage avec la tournée de l’album Rond-Point. La dernière fois qu’ils ont descendu dans le parc remonte à il y a de ça un an presque jour pour jour.

Il ne reste qu’à espérer que le festival reviendra l’an prochain!

Alexandre Bédard

Crédit:Jean-Martin Gagnon

Faudrait Faire La Vaisselle sort son premier album

Je ne dois surement pas être le seul qui a déjà pensé tout sacrer là, partir quelque part sur la Terre dans une tribu qui vit sans Internet et sans GoPro. Je ne dois surement pas être le seul non plus à avoir attendu le premier album de Faudrait Faire La Vaisselle qui sera lancé au Quai des Brumes ce soir, en?

Crédit: Jean-Martin Gagnon

Crédit : Jean-Martin Gagnon

FFLV est ce band qui, entre deux lignes de banjo, t’invite cordialement à lâcher ta job, lâcher l’école et te divorcer; à tout décrisser pour mieux reconstruire… ou pas. C’est ce band qui jouait pour la première fois au Grand Tintamarre à Tadoussac en 2014 sous le nom de Gabstutoé pi Davechose et qui nous faisais bien de l’effet avec leur énergie.

Ça leur aura pris l’espace d’un peu plus d’une année avant de nous pondre quelque chose sur support physique/numérique, mais vous le verrez par vous même quand vous aurez votre copie, votre patience aura valu le coût. L’album surgit juste au bon moment avec l’automne amorcé et l’hiver qui se montre le bout du nez. Celui-ci se marie plus que bien avec ces saisons grâce aux accompagnements de violoncelle que j’ai adorés entre autres, nous plongeant dans une mélancolie.

Le band m’a agréablement surpris avec la qualité sonore de l’album. Quand j’entends « Premier album folk », j’ai un peu moins d’attentes, disons le sans rancune. Je m’attendais à quelque chose de plus broche à foin, mais je me suis vite ravisé. Pour du monde qui n’ont pas la prétention d’avoir de l’argent, du moins, ils/elles ont un bon entourage, parce que le produit livré est de qualité pour un premier jet. Avec 14 compositions, ça va être ton sirop contre la grippe!

Crédit : Jean-Martin Gagnon

Comme toute chose n’est pas parfaite, un seul truc m’a rendu triste. Il est très dur de discerner les paroles de Dave. C’est dommage, car les textes et arrangements sont au poste. Malgré tout, certains d’entre vous trouveront peut-être quelque chose de poétique dans son jargon du Lac (j’t’aime pareil bro xoxo).

Au final, tout ce que je dis ne vaut rien si tu ne l’écoutes pas, c’est comme le Chat de Schrödinger. Et ça ne va te coûter que 10 $ pour savoir s’il est mort dans ses excréments ou non. Je trouve que c’est un bon deal, perso. Pis si tu travailles le soir de leur lancement, tu sais quoi faire.

Alexandre Bédard

20641586686_e3762d50b3_z

Une question, une chanson!

Nouvellement animateur sur les ondes de CISM 89,3, DJ résident sur les ondes de 7Radio en Europe et chroniqueur pour Sors-tu.ca à CIBL 101,3. Antoine Fortin n’a que 20 ans et il cumule déjà une demi-décennie de radio dans le sang. Il est également DJ, producteur et musicien à ses heures. Son premier recueil de nouvelles portant sur la culture de nuit paraitra bientôt.

Mélomane depuis son plus jeune âge, c’est avec un grand plaisir que La Plug l’accueille comme chroniqueur.

Pour commencer, peux-tu nous parler un peu de ton parcours musical personnel? J’ai commencé à écouter de la musique en étant très jeune. J’ai toujours eu une passion pour comprendre la musique et non seulement l’écouter. Mon appétit musical est toujours plus grand. Mes parents m’ont toujours soutenu dans ma passion.

Mon frère est un passionné de rap, ma mère aime le pop et mon beau-père adore le jazz et le rock progressif. Donc, en étant jeune, j’ai vite été introduit à plusieurs types de sonorités.

Tu fais de la radio, quelle direction prends-tu? Depuis le jour 1, j’ai toujours fait mes trucs avec passion et en gardant en tête les gens qui les écoutaient. C’est ma mission : faire découvrir des chansons inusitées aux gens. J’essaie de faire mes émissions de radio comme je construirais 1 DJ set dans un bar : un début, un milieu, une fin.

Combien d’albums possèdes-tu en version physique? 200 vinyles, 300 disques.

Combien d’albums possèdes-tu en version numérique? 39 765 fichiers… Classés par styles, années, artistes.

Ton style préféré? Définitivement ce qui joue dans les cordes du rap et de l’électronique.

Tes endroits pour trouver de la nouvelle musique? Les gens, la radio, les disquaires, Internet et les bars.

Une performance impossible que tu aimerais voir? Mozart jouer sur des modulaires avec J Dilla sur un drum machine.

Un échec? : Mon ordi qui fait sa mise à jour en pleine performance.

Ce qui t’énerve musicalement?   E D M, Electronic Dance Music

Un cliché musical que tu aimerais enlever de la tête du monde? Que MDMA et musique électronique vont forcément ensemble.

Ta fierté? Faire mon chemin dans cette jungle médiatique québécoise.

Ton rêve? Vivre de ma passion, mais avoir mon set time sur BBC Radio 1, je dirais pas non!

Ta devise? Let’s make things happen!

La dernière chanson que tu as écoutée?   Cri – To Run avec Helena Delan.

Le dernier album que tu as acheté? Pukka OrchestraPukka en vinyle, Amon Tobin – ISAM en disque.

La première chanson que tu as écoutée ce matin? Action Bronson – Terry.  

Ta chanson du moment? Common-The Love

La chanson la plus écoutée sur ton iTunes? Theophilus London – Neu Law. Un des albums les plus innovants de l’année dernière, et cette chanson en particulier.

Le dernier concert auquel tu as assisté? J. Cole au centre Bell.

Le meilleur concert que tu as vu cet été? Kiasmos a Mutek… Je payerais cher pour revivre cette soirée.

La meilleure chanson de l’année (à date)? All Day N****… Kanye West frappe fort, toujours!

Une chanson

Pour faire un roadtrip : The Durutti Column – Otis

Pour courir/t’entrainer : Kanye West — On Sight. Le genre de tune qui me donne une surdose d’énergie.

Pour se marier : Jamie XX – Loud Places. Je suis pas mal sûr que c’est un classique en devenir.

À écouter en amour : Frankie Knucles – Your Love.

De chambre à coucher : The XX – Sunset. Coexist au complet, le genre de truc pour faire planer.

Que tu ne te tannes pas d’écouter : Mr. Carmack – The Next Afternoon

Pour faire lever le party : M.I.A – Y.A.L.A.

Pour quand tu es triste : Four Tet – My Angels Rock Back and Forth. L’album Rounds au complet est complètement fou.

Pour faire le ménage : Cut Copy – Lights and Music

Qui a marqué ton enfance : Pink Floyd – Wish You Were Here

Pour sauver une piste de danse sur laquelle personne ne danse : Switch – I Still Love You

Le premier album que tu as acheté/reçu en cadeau? The Cranberries – No Need to Argue

Le meilleur album de l’année? Dure question, 2015 est une année incroyable… Je dirais To Pimp a Butterfly de Kendrick. Je me souviens exactement le moment de la sortie et de ma première écoute, ça littéralement changé beaucoup de chose au hip-hop, cet album-là. Dur d’approche et pas trop accessible, mais du jamais vu…

L’album que tu as le plus hâte d’entendre cette année?   : James Blake – Radio Silence

Une chanson pour représenter ton goût de la variété : Lata Mangeshkar – Meerabnai Poem

 

Une chanson associée à un moment marquant? Flying Lotus – Fall in Love… J’ai étudié trois années au Saguenay, la journée avant de partir à Montréal j’ai écouté cette chanson en marchant vers mon appartement. Je me souviens qu’il faisait terriblement froid, que je marchais dans la rue en ayant un brin de nostalgie et d’inquiétude quant au futur.

Pour conclure, la chanson que tu ferais jouer à tes funérailles? Lars Gullin – Danny’s Dream… Faites la jouer jusqu’à la dernière note et ayez le plus gros turn up de votre vie après!

Antoine Fortin

Programmation musicale du Grand Tintamarre à Tadoussac!

De retour cette année avec sa troisième édition du Grand Tintamarre à Tadoussac, La Plug – Production est fière de vous dévoiler sa programmation entièrement gratuite et dédiée à donner une scène et un contexte à la relève musicale et artistique réunie en projets dont tous sont constitués d’une majorité d’étudiants. L’événement aura lieu cette année du 4 au 7 juin.

Merci aux bières Boréale et à tous les bénévoles impliqués dans le festival de faire en sorte que cette 3e édition ait lieu!

Programmation Grand Tintamarre édition 2015

Programmation Grand Tintamarre édition 2015

Philémon Beaulieu